L’âme d’une ville peut-elle se lire dans les noms de ses rues ?

A lire absolument

En analysant les noms de rue honorant des individus à Paris, Vienne, Londres et New York, des chercheurs tentent d’esquisser le portrait culturel de ces quatre villes.

Peut-on dresser le portrait culturel et moral d’une ville, simplement en étudiant les noms qu’elle donne à ses rues? C’est l’exercice auquel se sont livrés des chercheurs en sciences sociales, en se penchant sur les rues rendant hommage à un individu à Paris, Vienne, Londres et New York. Quatre cités choisies «parce qu’elles ont été d’importants centres d’influence culturelle du monde occidental au 20e siècle», écrivent dans la revue Plos One les chercheurs des universités de Saint-Louis (États-Unis), Munich (Allemagne) et Copenhague (Danemark), et du Nokia Bell Labs (Cambridge, Royaume-Uni).

Informer ou faire rêver le passant, honorer un héros ou un artiste, glorifier une idée… Qu’elle soit dite «des fleurs», «de l’église», «Karl Marx» ou «de la Liberté», une rue n’est jamais nommée tout à fait par hasard. Et ces dénominations (on parle d’«odonymes») racontent ainsi une partie de l’histoire d’une ville. D’autant qu’il est complexe, donc rare, de les rebaptiser: «On peut renommer un rond-point,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

la France est-elle vraiment proche de la sortie de crise?

DÉCRYPTAGE - La stratégie française semble porter ses fruits, mais il est trop tôt pour baisser la garde et...

Plus d'articles comme celui-ci