«Les exoplanètes posent la question de l’unicité de la Terre»

A lire absolument

GRAND ENTRETIEN – Pour le chercheur, l’existence de ces planètes situées en dehors du Système solaire renvoie au mystère de nos origines.

Stéphane Mazevet a dirigé pendant huit ans le Laboratoire univers et théories (Luth) de l’Observatoire de Paris. Il pilote le programme interdisciplinaire «Origines et conditions d’apparition de la vie» de l’université Paris Sciences et Lettres (PSL) depuis 2015 et vient d’être élu directeur de l’Observatoire de la Côte d’Azur. Il publie l’ouvrage de vulgarisation Les Exoplanètes et la vie dans l’Univers. À la recherche de nos origines, aux Éditions Odile Jacob.

LE FIGARO.- En quoi l’étude des exoplanètes peut-elle nous éclairer sur la question de nos origines?

Stéphane MAZEVET.- L’idée est assez simple. La Terre est le seul exemple de planète habitée que l’on connaisse. La question fondamentale qu’on se pose est donc la suivante: y a-t-il des conditions génériques qui conduisent à l’apparition de la vie ou bien s’agit-il de quelque chose de relativement unique ou rare? L’étude des exoplanètes devrait nous permettre de savoir s’il est facile ou non de réunir les conditions qui nous semblent

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 87% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

un déficit modéré très répandu partout dans le monde

La vitamine D, indispensable au système immunitaire, aux muscles et au cerveau, est produite par l’organisme. Avec des ingrédients...

Plus d'articles comme celui-ci