La piste du vaccin nasal contre le Covid

A lire absolument

Des chercheurs de l’Inrae mettent au point une protection conçue pour éviter l’infection mais aussi la contagion.

Envoyé spécial à Tours

S’il est une fable de La Fontaine que les scientifiques de l’Inrae (Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement) doivent apprécier, c’est celle du lièvre et de la tortue. Alors que quatre vaccins sont déjà utilisés en France, et se montrent très efficaces contre le Covid-19, l’équipe scientifique de l’institut, en partenariat avec l’université de Tours, a présenté son projet de candidat vaccin. Les essais sur animaux en phase préclinique «se montrent très encourageants». Notons qu’ils n’ont pour l’instant pas encore fait l’objet d’une publication scientifique. «Les avantages de notre candidat vaccin sur les vaccins actuels sont doubles, explique Isabelle Dimier-Poisson, responsable de l’équipe de recherche. C’est un vaccin qui bloque la contagiosité et qui se montrerait efficace contre tous les variants existants et on l’espère futur.» L’Inrae développe depuis plusieurs années des projets de recherche sur la santé animale, qui

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Les directives anticipées sont aussi utiles en psychiatrie

Leur rédaction, testée dans trois villes françaises, permet aux malades de préciser ce qu’ils souhaitent voir appliquer en poursuite de trouble.

Plus d'articles comme celui-ci