Ces parents qui regrettent d’avoir eu des enfants

A lire absolument

PSYCHOLOGIE – C’est le tabou par excellence. Mais les contraintes pèsent lourd sur les parents, surtout sur ceux qui espéraient être parfaits…

Combien sont-ils, ces parents qui, si c’était à refaire, s’abstiendraient d’avoir une descendance ? Difficile d’avoir une réponse précise, tant le regret d’être parent constitue un tabou. Mais de plus en plus de chercheurs se penchent sur cette réalité pour tenter d’en avoir une meilleure compréhension. Une étude polonaise, publiée cet été dans la revue Plos One , apporte ainsi de nouveaux éléments démographiques, sociaux et psychologiques après enquête auprès de parents de moins de 40 ans.

Pour ces travaux, Konrad Piotrowski, chercheur à l’Institut de Psychologie de l’université SWPS de Poznań (Pologne) a étudié deux échantillons représentatifs de la population polonaise rassemblant 1175 et 1280 personnes ayant au moins un enfant. Le premier groupe rassemblait des parents âgés de 18 à 40 ans, dont l’âge moyen des enfants était de 6 ans et demi. Le second groupe était plus jeune avec des parents de moins de 30 ans dont les enfants avaient en moyenne 3 ans. Les femmes représentaient

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Comment savoir si l’on doit suivre un régime sans gluten?

NOS CONSEILS SANTÉ - Certains patients cœliaques souffrent pendant de longues années avant de mettre un nom sur leur...

Plus d'articles comme celui-ci