comment les vaccins devraient nous protéger d’un nouveau rebond

A lire absolument

DÉCRYPTAGE – Si l’Institut Pasteur estime que le risque de saturation du système hospitalier s’éloigne, le taux de transmission du variant Delta et la perte d’efficacité des vaccins sur les transmissions rendent cependant la disparition du virus illusoire.

Près de 85% des Français de plus de 12 ans ont déjà reçu au moins une dose de vaccin. Une couverture vaccinale forte qui a permis de contenir la vague estivale du Covid-19 lié au variant Delta. Le nombre de contaminations quotidiennes, tout comme les hospitalisations, est en baisse depuis plusieurs jours. On compte désormais chaque jour près de 16.000 nouveaux tests positifs et un peu plus de 600 cas graves qui doivent être hospitalisés.

Selon les derniers travaux de modélisation de l’Institut Pasteur, cette couverture vaccinale devrait normalement nous éviter de futurs pics épidémiques comparables à ceux des derniers mois. «Un pic hospitalier supérieur à la première vague est théoriquement toujours possible si on abandonne totalement toutes les mesures des freinages, prévient Simon Cauchemez, membre du Conseil scientifique et modélisateur à l’Institut et responsable de ces travaux. Mais le port du masque en intérieur, les gestes de distanciation sociale ou encore le passe sanitaire contribuent

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Irak – Six Irakiens condamnés à mort ont été pendus

Publié30 août 2021, 18:03Trois ont été exécutés dans une prison du sud de l’Irak pour terrorisme et les trois...

Plus d'articles comme celui-ci