«Il faut protéger la forêt par la prévention»

A lire absolument

ENTRETIEN – Pour l’historien du droit, l’évolution climatique va soumettre l’ensembledu territoire métropolitain au même risque d’incendie que la forêt méditerranéenne.

Daniel Perron se passionne depuis vingt ans pour les politiques rurales et forestières. Docteur en droit, discipline qu’il enseigne à l’université Paris-I, il a été conseiller du ministre de l’Agroalimentaire de 2012 à 2014, avant de devenir chef de la prospective de l’Office national des forêts (ONF). Dans son ouvrage La Forêt française. Une histoire politique, qu’il publie aux Éditions de l’Aube, il montre l’emprise, au fil des siècles, de l’État sur le territoire. Non sans heurts.

LE FIGARO. – Que vous inspirent les incendies qui touchent le Var cet été?

Daniel PERRON – Un sentiment d’inéluctable devant le risque. Cela renvoie à l’impératif de développer les moyens de prévention: entretenir, aménager et surveiller les forêts, de manière constante, avec des personnels formés et permanents. La puissance publique, les propriétaires et nous tous avons besoin d’une prise de conscience de nos devoirs à cet égard.

Ces incendies sont-ils, selon vous, la conséquence du réchauffement climatique,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Un jour, un engagement, avec Nicolas Escudé

Un matinée, un engagement, avec Nicolas Escudé lun 30/05/2022 - 08:18 Un matinée, un engagement, avec Nicolas Escudé

Plus d'articles comme celui-ci