L’avènement des constellations géantes décuple le risque de collision

A lire absolument

Cet accroissement rapide du nombre d’objets en orbite, avec d’autres projets de constellations géantes dans les cartons, inquiète évidemment les spécialistes.

Avec 34 nouveaux satellites lancés ce week-end par une fusée Soyouz, la constellation de télécommunication OneWeb compte désormais 288 engins en orbite. Soit près de la moitié des 650 prévus. Le concurrent américain de SpaceX, Starlink, a de son côté déjà lancé le nombre ahurissant de 1 740 satellites depuis 2018. C’est près de 15 % de tous les satellites lancés depuis 1957!

Et ce n’est pas fini puisque la deuxième génération prévoit 30 000 nouveaux satellites. Cet accroissement rapide du nombre d’objets en orbite, avec d’autres projets de constellations géantes dans les cartons, inquiète évidemment les spécialistes. Hugh Lewis, de l’université anglaise de Southampton estime que près de la moitié des 3 800 alertes de collisions (trajectoires qui se rapprochent à moins de 1 kilomètre) hebdomadaires sont déjà liées à des satellites Starlink.

Constellation OneWeb

Une multiplication qui a obligé SpaceX à faire pas moins de 2 219 manœuvres d’éloignements avec ses satellites depuis six mois. Un nombre qui ne peut que

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 59% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

« Plan 5000 terrains de sport pour 2024 »: inscrivez-vous!

"Plan 5000 terrains de sport pour 2024": inscrivez-vous! ...

Plus d'articles comme celui-ci