l’Euro de football va-t-il accélérer la diffusion du variant Delta ?

A lire absolument

LA VÉRIFICATION – Plusieurs matchs doivent encore se tenir à Saint-Pétersbourg et à Londres, où sévit ce variant plus contagieux.

LA QUESTION. Des stades remplis de milliers de supporters, un brassage de populations venues des quatre coins du continent, des moments de liesse qui relèguent les gestes barrières au rang de vagues souvenirs… Alors que l’Euro de football bat son plein, certains craignent que l’événement – annulé l’année dernière – serve de super catalyseur au variant Delta en Europe. En France, cette souche représente actuellement 20% des cas et il devrait devenir majoritaire d’ici fin août, selon Santé publique France.

Jeudi, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a d’ailleurs appelé les villes accueillant les prochains matches à assurer un meilleur suivi de la circulation des spectateurs, y compris avant leur arrivée et après leur départ du stade. Interrogé jeudi lors d’une conférence de presse sur le risque que l’Euro joue le rôle de «supercontaminant», le directeur de l’OMS Europe Hans Kluge est resté assez évasif : «J’espère que non, mais je ne peux pas l’exclure». Qu’en est-il ? Faut-il s’attendre à ce que ce tournoi sportif donne un nouveau souffle à l’épidémie de Covid-19 ?

VÉRIFIONS. Depuis le coup d’envoi de la compétition le 11 juin, la passion du ballon

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

est-il normal qu’il y ait désormais plus de vaccinés que de non-vaccinés à l’hôpital ?

LA VÉRIFICATION - Cette statistique du ministère de la Santé agite les «antivax» sur les réseaux sociaux. Y a-t-il...

Plus d'articles comme celui-ci