L’appel des extraterrestres se fait attendre

A lire absolument

EN QUÊTE DU TROISIÈME TYPE (5/6) – L’astronome américain Frank Drake a imaginé une équation afin de déterminer la probabilité pour qu’une civilisation galactique soit capable de communiquer avec la Terre. Une équation aux très nombreuses inconnues.

Petits-gris et bonshommes verts enflamment notre imaginaire. Mais la recherche de vie extraterrestre est aussi une science très sérieuse qui mobilise les plus grandes agences spatiales. Comment chercher la vie ailleurs que sur la Terre? La présence d’eau est-elle essentielle? Et si une intelligence surgissait des étoiles,pourrait-on communiquer avec elle? «Le Figaro» part en quête du troisième type.

En 1950, lors d’une discussion informelle au laboratoire de Los Alamos, aux États-Unis, le physicien italien Enrico Fermi (Prix Nobel et l’un des pères de la bombe atomique américaine) s’étonne que nous n’ayons encore jamais vu d’extraterrestre.

Face à plusieurs collègues à la cantine, il aurait fait le raisonnement suivant: étant donné le nombre considérable d’étoiles dans la galaxie, le nombre de mondes habitables potentiels associés, le rythme d’évolution technologique de l’humanité et l’âge de l’univers (plus de 13,5 milliards d’années), plusieurs civilisations extraterrestres auraient déjà

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Les arbres aussi deviennent «séniles»

En vieillissant, les arbres produisent moins de graines, ce qui limite leurs capacités de reproduction sexuée. ...

Plus d'articles comme celui-ci