les États-Unis misent sur une troisième dose pour endiguer l’épidémie

A lire absolument

Cette mesure repose sur les constatations des autorités sanitaires et le bilan des études menées en Israël.

L’inquiétude grandit aux États-Unis, à moins de trois semaines de la rentrée scolaire. Malgré le début réussi de la campagne de vaccination outre-Atlantique, celle-ci stagne dangereusement à un peu plus de 50 % de la population, tandis que les statistiques indiquent une flambée de l’épidémie. L’impact du variant Delta du coronavirus fait peser le doute sur un éventuel reconfinement du pays. Les États-Unis ont dépassé le seuil affolant de 37 millions de contaminés, pour 627.022 morts (500 de plus par jour en moyenne), et une progression exponentielle de la pandémie: depuis le 1er août, 2 millions de nouveaux cas ont ainsi été recensés.

Mercredi, l’Administration Biden devait annoncer son intention d’imposer une troisième dose vaccinale à tous les Américains, huit mois après la seconde. Cette mesure repose sur les constatations des autorités sanitaires et le bilan des études menées en Israël, un des précurseurs en termes de vaccination générale. Elle vise à compenser une immunité en baisse

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Football – Pour Yverdon, Stade-Lausanne avait un goût d’amuse-bouche

Publié29 janvier 2022, 10:27YS jouera l’un des matches les plus attendus de son histoire récente face au Lausanne-Sport en...

Plus d'articles comme celui-ci