De grandes oreilles à l’écoute des extraterrestres

A lire absolument

EN QUÊTE DU TROISIÈME TYPE (2/6) – La recherche de civilisations lointaines a commencé dans les années 1960 avec le programme Seti. Même si les résultats se font toujours attendre, des mécènes milliardaires financent de nouvelles tentatives de contact.

Les oreilles terriennes sont tournées vers le ciel depuis plus de cinquante ans espérant ne serait-ce qu’un signal montrant que nous ne sommes pas seuls, mais l’infiniment grand reste désespérément muet. Lancé en 1960 par l’astronome Frank Drake, le programme Seti – Search for Extra-Terrestrial Intelligence («recherche d’intelligence extraterrestre») – regroupe plusieurs projets scientifiques dont le but ultime est de traquer, débusquer la preuve d’une vie extraterrestre intelligente.

Après le retrait de la Nasa, dans les années 1990, le projet n’existe désormais que par le financement généreux de quelques milliardaires. Depuis 2005, le réseau de télescopes Allen (ATA), financé par Paul Allen, cofondateur de Microsoft, participe ainsi au programme d’écoutes Seti. Le dernier mécène en date est le milliardaire russe Youri Milner, qui en 2017 lance le programme Breakthrough Listen, que l’on pourrait grossièrement traduire par «écoute de rupture». Il a investi 100 millions de dollars sur dix

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Congo – Au moins trois morts dans l’explosion d’un bombe à Beni

Publié25 décembre 2021, 21:25Une bombe a explosé samedi à Beni, dans l’est de la République démocratique du Congo, où...

Plus d'articles comme celui-ci