pourquoi la troisième dose pour les plus de 80 ans ne fait pas l’unanimité

A lire absolument

DÉCRYPTAGE – Emmanuel Macron a confirmé qu’une campagne de rappels serait lancée début septembre. Une mesure dont l’intérêt sanitaire est loin d’être prouvé.

La France devrait mettre en place dès la rentrée une campagne de rappels vaccinaux pour les plus de 80 ans et les personnes particulièrement vulnérables, a confirmé ce matin Emmanuel Macron, lors d’une conférence de presse inopinée en visioconférence depuis le Fort de Brégançon. Le Président avait déjà évoqué cette possibilité par deux fois depuis le début de l’été.

Olivier Guérin, gériatre au CHU de Nice et membre du Conseil scientifique avait rédigé le rapport rendu au Président début juillet sur cette troisième dose. « Il est important d’utiliser le terme de rappel car le schéma vaccinal classique comporte toujours bien deux doses, explique-t-il. Certaines personnes avec des pathologies ou des traitements spécifiques en ont déjà reçu une troisième. Ce qui est en jeu aujourd’hui c’est un rappel pour les plus de 80 ans qui sont aussi ceux à avoir été vaccinés les premiers, dès le mois de janvier».

Alors que l’Allemagne envisage également des rappels à la rentrée pour les plus âgés et les

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 86% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Football – Paolo Tramezzani: «Nous sommes en construction»

Le sens de l’organisation. Avec Paolo Tramezzani, Sion l’a. Et les Valaisans s’y réfèrent comme un moteur pour avancer....

Plus d'articles comme celui-ci