en Europe, plus de pluie au nord et plus de sécheresses dans le Sud

A lire absolument

Le dernier rapport du Giec détaille les évolutions à l’échelle des régions climatiques.

Alors que les précédents rapports du Giec (groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) faisaient la synthèse du réchauffement à l’échelle de la planète, le dernier rapport publié lundi gagne en précision, et détaille cette fois des évolutions à l’échelle des régions climatiques. Ce gain en finesse est en partie dû aux nouveaux modèles climatiques régionaux, qui ne simulent plus l’évolution de la planète entière, mais d’une zone plus réduite, comme l’Europe par exemple, avec une résolution plus fine, de l’ordre de la dizaine de kilomètres. «Pour la première fois, nous avons détaillé chaque type d’aléa climatique pour chacune des 57 régions de la planète», explique Robert Vautard, climatologue et directeur de l’Institut Pierre-Simon-Laplace, qui a participé à l’analyse des effets du réchauffement à l’échelle régionale dans le rapport du Giec. «L’objectif est de fournir des données qui devraient être utiles aux efforts d’adaptations dans chaque région.»

Pour les quatre régions

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 70% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

que faire pour éviter un rebond?

ANALYSE - Selon Santé publique France, la «reprise épidémique» se poursuit. Outre convaincre les réticents à la vaccination et...

Plus d'articles comme celui-ci