«Nous pouvons encore limiter le réchauffement sous les 2°C»

A lire absolument

ENTRETIEN – Le groupe d’expert sur le climat a rendu ce lundi un nouveau rapport pointant l’urgence d’agir.

Valérie Masson-Delmotte est paléoclimatologue au CEA. Elle est coprésidente du groupe sur la science du climat du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec). À ce titre, elle a coordonné la rédaction du dernier rapport de l’organisation internationale publié ce lundi.

LE FIGARO.- Quels sont les messages clés du nouveau rapport publié cette semaine?

Valérie MASSON-DELMOTTE.- Le réchauffement climatique s’intensifie. Il y a une accélération de la montée des mers, une augmentation des vagues de chaleur, de plus en plus d’événements de très fortes pluies… Ces changements affectent toutes les régions de la planète. Nous avons ainsi travaillé sur des synthèses régionales, pour déterminer quelles seront localement les conséquences du réchauffement. Nous avons désormais une image beaucoup plus claire de ce qu’est le changement climatique. Tous les bouleversements que l’on observe sont directement liés au réchauffement et nous avons la certitude qu’ils sont bien causés par

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

La micronova, une explosion d’étoile en miniature

DÉCRYPTAGE - les astronomes européens ont identifié les flashs extrêmement lumineux mais très brefs, d’un type tout à fait nouveau.

Plus d'articles comme celui-ci