La Chine en lutte contre une aridité grandissante

A lire absolument

Depuis les années 1950, le désert de Gobi a avancé de 620 000 km², l’équivalent de la France et l’Allemagne réunies.

En mars, Pékin a subi l’une de ses pires tempêtes de sable. Le ciel a pris une teinte jaune orangé, les niveaux de pollution ont explosé et la ville a été recouverte d’une fine couche de sable en provenance du désert de Gobi. L’événement apocalyptique risque de devenir la norme, tant se désertifie le gigantesque pays de 1,4 milliard d’habitants.

Plus d’un quart du territoire est déjà recouvert de terres arides. Depuis les années 1950, le désert de Gobi a avancé de 620 000 km², l’équivalent de la France et l’Allemagne réunies. «La situation est particulièrement grave dans le nord du pays, en Mongolie-Intérieure, au Ningxia, au Gansu, au Qinghai et au Xinjiang, indique Jennifer Turner, experte de l’environnement en Chine au Wilson Center. Le plateau de Loess, une zone à la terre sableuse comprenant le nord du Henan, le Shanxi et le Shaanxi, est aussi à risque.» Un désastre provoqué par l’homme. «Dans l’espoir de protéger le pays contre une invasion étrangère, Mao a encouragé le développement

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 73% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Espagne – La lave du volcan est dangereuse au contact de la mer

Publié21 septembre 2021, 16:14La rencontre de la lave, une roche fondue à plus de 1000 degrés, et une eau...

Plus d'articles comme celui-ci