en réanimation, « tout le monde est prêt à affronter une nouvelle vague »

A lire absolument

TÉMOIGNAGES – ​​​​​​​Malgré la fatigue et le sentiment d’un éternel recommencement, les équipes médicales de Brest, Marseille, Strasbourg, Lille ou Paris sont toujours très motivées.

Depuis plus d’un an, chaque jour se ressemble. Leur quotidien est rythmé par des arrivées de patients positifs au Covid-19, des ventilations, des mises sous respirateurs… des départs et quelques décès malheureusement. Alors qu’ils espéraient qu’avec la vaccination, la troisième vague serait «la der des ders», le variant delta en a décidé autrement et vient jouer les trouble-fêtes de la quiétude estivale.

«Nous sommes entrés dans une quatrième vague», déclarait Olivier Véran le 19 juillet dernier. Une nouvelle que craignaient Erika, Djillali, Marc, Ferhat, Éric, médecins réanimateurs «en première ligne» depuis mars 2020. S’ils exercent dans des CHU aux quatre coins du pays, tous ont vu en ce début juillet «l’orage arriver», les cas augmenter et craignent le déferlement de cette nouvelle vague sur leur service hospitalier où leurs équipes sont déjà épuisées.

Lassitude et épuisement

«Le sentiment principal est la lassitude», souffle le professeur Djillali Annane, chef du service de réanimation de l’hôpital Raymond-Poincaré

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 86% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Equateur – Cité dans les Pandora papers, le président Lasso refuse de témoigner

Publié21 octobre 2021, 05:44Le président équatorien Guillermo Lasso avait été convoqué par une commission parlementaire pour s’expliquer sur l’argent...

Plus d'articles comme celui-ci