le dilemme du passe sanitaire à l’hôpital

A lire absolument

RÉCIT – Les conditions que le gouvernement veut imposer aux patients menacent l’accès aux soins, selon des soignants.

Un passe sanitaire exigé, «sauf en cas d’urgence», dans les «services et établissements de santé, sociaux et médico-sociaux», pour tous les patients «accueillis pour des soins programmés»: le passe sanitaire à l’hôpital tel que l’a souhaité le gouvernement ne fait pas dans le détail. En théorie (sous réserve que le Conseil constitutionnel ne censure pas la loi), tout patient devra, pour avoir accès à un soin ou une consultation, présenter dès la semaine prochaine un test PCR ou antigénique négatif, la preuve qu’il est pleinement vacciné, ou un certificat de rétablissement après une infection au Covid-19. Jusqu’ici, un test négatif n’était généralement demandé qu’en cas de séjour programmé ou d’acte particulièrement à risque de contamination.

Face aux parlementaires, Olivier Véran avait plaidé sa volonté de faire «des établissements où les personnes âgées, où les personnes fragiles, où les personnes malades résident, des sanctuaires éloignés du Covid». Car le virus circule bel et bien à l’hôpital:

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

masquer des photos et des stories

Grâce aux archives d'Instagram, vous pouvez masquer...

Plus d'articles comme celui-ci