à Strasbourg, les médecins se préparent à affronter la 4e vague de Covid-19

A lire absolument

REPORTAGE – Alors que la reprise épidémique, poussée par la propagation fulgurante du variant Delta, vient troubler l’été, les services de réanimation voient leurs lits se remplir par des patients majoritairement non vaccinés.

Il règne un calme plat. Seules les machines aux «bips» aigus donnent un tempo régulier, rompu par les bruissements de sabots lorsque le rythme s’emballe. Dans le service de réanimations du Nouvel Hôpital Civil (NHC) de Strasbourg, cette musique est familière. Si le service a divisé par deux son nombre de lits ouverts pour les congés d’été, le Covid n’a pas pris de vacances. Poussée par la propagation du variant Delta, qui représente 92% des contaminations dans le département, l’épidémie est de nouveau aux portes de l’hôpital.

Des patients de plus en plus jeunes franchissent les portes de la réa. MLM / Le Figaro

Sur les douze chambres occupées, quatre accueillent des patients positifs au coronavirus. «Pendant douze jours nous n’avons eu aucun cas mais depuis début juillet, on en voit un par jour, puis deux, puis quatre aujourd’hui», témoigne le professeur Ferhat Meziani, chef du service. Il n’est pas le seul à noter cette reprise épidémique. Que ce soit aux urgences, au rez-de-chaussée, ou un étage au-dessus, en infectiologie, «on sent la vague s’approcher», rapporte le professeur

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

un colloque inauguré par Didier Raoult avec des figures antivax

Intitulé «Covid-19, premier bilan des connaissances et controverses scientifiques», l'événement prévu fin mars à l'IHU de Marseille doit accueillir...

Plus d'articles comme celui-ci