pourquoi la quatrième vague démarre par les départements côtiers

A lire absolument

DÉCRYPTAGE – Moins touchés par les vagues précédentes et prisés des vacanciers, les littoraux voient flamber l’épidémie.

Les départements du littoral, qui ont été plutôt épargnés par les trois premières vagues de Covid-19, sont aujourd’hui fortement touchés par le rebond de l’épidémie. Sur la côte Atlantique, l’incidence culmine à 172 cas pour 100.000 habitants en Charente-Maritime (données du 17 juillet), en hausse de 650 % par rapport à la semaine précédente. Ce taux atteint aussi 123 dans les Landes (+ 220 %), 133 en Gironde (+ 212 %) ou encore 112 dans les Pyrénées-Atlantiques (+ 74 %). Des chiffres à mettre en regard avec les seuils fixés par le gouvernement en septembre dernier: un premier niveau d’alerte à 50, alerte renforcée à 150 et alerte maximale à 250.

Le pourtour méditerranéen connaît aussi une flambée de cas. Outre les Pyrénées-Orientales, département actuellement le plus touché en France, le taux d’incidence est de 152 cas pour 100.000 habitants dans l’Aude, 203 dans l’Hérault, 159 dans les Bouches-du-Rhône, 98 dans le Var et 190 dans les Alpes-Maritimes. La hausse du nombre de contaminations,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Pinot sélectionnée pour les championnats d’Europe, après l’affaire de violences conjugales

Près de trois mois après le début de l’affaire de violences conjugales qui l’oppose à son ancien entraîneur et...

Plus d'articles comme celui-ci