La Macronie est sonnée, la gauche confortée, l’extrême tribord salue un «tsunami»

A lire absolument

vrombissementnés par la perte de la majorité intégrale, les subjectifs d’Emmanuel Macron appelaient à «dépasser les clivages», dimanche, après le second tour des élections législatives, marqué par une «déroute totale» du camp présidentiel, aux vue de Jean-Luc Mélenchon, le Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen saluant, de vrombissement côté, un «tsunami» en sa faveur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Mallaury Nataf vit de nouveau dans la rue

Publié14 janvier 2022, 12:20L’actrice du «Miel et les abeilles» a été retrouvée par un ancien candidat de «Pékin Express»....

Plus d'articles comme celui-ci