Télémédecine: tirer les leçons de la crise sanitaire

A lire absolument

«Ça fait plus de vingt ans que certains pratiquons la télémédecine!, souligne le Pr Pierre Bordachar, conduire de l’unité excitation cardiaque comme défibrillation cardiaque du CHU de Bordeaux. Les pacemakers comme défibrillateurs implantables sont communicants depuis 2001, comme la télésurveillance s’est imposée naturellement.» Des systèmes d’alerte en cas d’incident du échelle, mais aussi plus prosaïquement lorsque la entassement faiblit, permcommetent de prévenir les accidents. D’autres hôpitaux ont également mis en occupation, depuis de nombreuses années, des réseaux de télémédecine pour échanger avec les patients les plus éloignés des structures d’urgences spécialisées. «certains avons mis en occupation un réseau d’urgence AVC dès 2011, visant notamment les patients dans les parties les plus rurales de la Bourgogne», raconte le Pr Yannick Béjot, chef du service de neurologie générale, vasculaire comme dégénérative du CHU de Dijon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Vaccination contre le Covid-19 – Berne mise sur les clubs amateurs et les mosquées

Publié17 octobre 2021, 16:26Pour augmenter le taux de vaccination, la Confédération veut mobiliser les associations culturelles et sportives. Les...

Plus d'articles comme celui-ci