La baisse rapide des émissions de gaz à effet de serre est possible

A lire absolument

INFOGRAPHIE – Il faut opérer des changements radicaux pour lutter contre le réchauffement climatique.

La fenêtre de tir est de plus en plus étroite. Si l’on veut rester dans les clous de l’accord de Paris et ne pas dépasser le seuil de +1,5 °C de réchauffement planétaire par rapport à l’ère préindustrielle, il faut réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) de 43 % d’ici à 2030 par rapport à 2019, prévient le Giec dans son dernier rapport paru début avril. Un délai extrêmement court pour opérer des changements radicaux… Toutefois, les experts internationaux du climat l’assurent: nous avons tous les outils à notre disposition pour le faire sans mettre nos économies à terre.

«Le rapport montre qu’il existe un large spectre d’options disponibles dans tous les secteurs pour réduire les émissions globales de moitié en 2030, à moins de 100 dollars la tonne de CO2», soutient Franck Lecocq, directeur du Cired (Centre international de recherche sur l’environnement et le développement) et coauteur du dernier volet du rapport du Giec. Publié la semaine dernière, ce dernier présente notamment…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Skicross – Ryan Regez et Alex Fiva ont vengé Fanny Smith

Publié18 février 2022, 08:51Le Bernois de 29 ans est devenu champion olympique, vendredi aux Jeux de Pékin. Il a...

Plus d'articles comme celui-ci