Pourquoi les oiseaux sont plus colorés dans les tropiques

A lire absolument

DÉCRYPTAGE – Des scientifiques britanniques et hongrois ont analysé les plumages de 4500 espèces de passereaux.

Les oiseaux sont-ils plus colorés sous les tropiques que dans nos régions tempérées? Cette intuition formulée il y a plus d’un siècle par Charles Darwin, et partagée par de nombreux voyageurs, n’en reste pas moins encore débattue par les biologistes. Les recherches scientifiques menées à ce propos sont en effet contradictoires, et des biais d’observation liés à l’abondance des espèces autour de l’équateur pourraient expliquer l’impression que les papillons, insectes, plantes et poissons y sont plus chamarrés.

Dans une étude parue le 4 avril dans la revue Nature Ecology & Evolution, des scientifiques britanniques et hongrois se penchent à nouveau sur l’hypothèse. Ces chercheurs des universités de Sheffield et Debrecen ont analysé les plumages de 4500 espèces de passereaux – un ordre qui rassemble plus de la moitié des oiseaux vivant sur terre, dont les moineaux, les corbeaux, les hirondelles ou les pinsons. «Étudier un échantillon aussi énorme permet de tester s’il existe une règle à grande…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Plus d'articles comme celui-ci