Heino Falcke, le Helmut Newton des trous noirs

A lire absolument

PORTRAIT – Cet astrophysicien allemand a émerveillé le monde entier, et l’Europe en particulier, en présentant, il y a trois ans exactement, la première image d’un trou noir. Il raconte cette épopée dans un livre.

Il s’en souviendra toute sa vie. Quand l’obscurité se fit dans la salle de presse de la Commission européenne, à Bruxelles, le 10 avril 2019. Il allait révéler au public européen la première photographie d’un trou noir. Un scoop obtenu grâce à la participation d’un réseau mondial d’observatoires. L’image montrait un anneau orangé flottant dans la nuit cosmique. Une preuve pour le grand public que les calculs de savants peuvent parfois prendre une forme visible.

«Jusqu’à ce jour, on l’avait théorisé, et même dessiné, mais on ne le voyait pas. Soudain, il a surgi, et il était parfaitement conforme aux simulations, aussi banal que possible, mais bien vivant», résume Falcke. Il en va des photographes du ciel comme des paparazzi. Ces derniers traquent les mannequins éphémères, ces étoiles filantes de la presse people ; les astronomes font la même chose, avec une patience qui se mesure en années et non en jours: ils chassent avec leurs immenses téléobjectifs des événements interstellaires que…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Brésil, Indonésie et Russie participent à une mobilisation mondiale pour sauver les forêts

Plus de 100 pays joignent leurs forces pour faire cesser la déforestation d’ici à 2030, dont le Brésil, qui héberge...

Plus d'articles comme celui-ci