À Shanghaï, la stratégie zéro Covid sème la colère et le doute

A lire absolument

RÉCIT – Cette ville-vitrine de la politique chinoise est toujours en état de siège, et le confinement décrété le 27 mars a été prolongé «indéfiniment». Les autorités restent inflexibles.

Correspondant en Asie

Le petit bonhomme titube, menaçant de se prendre les pieds dans la combinaison bleu pâle bien trop grande pour lui. Il avance entre une haie d’officiels également engoncés dans ces armures sanitaires les couvrant de la tête aux pieds, tels des cosmonautes du Covid. L’enfant, car il s’agit bien d’un enfant englouti dans cet accoutrement incongru, se retourne apeuré avant de monter dans le bus, pour lancer un dernier regard vers ses parents et la maison dont il est arraché. Le bambin a eu le malheur d’être rattrapé par Omicron à Shanghaï. La draconienne stratégie chinoise zéro Covid sépare les enfants testés positifs de leurs parents, semant l’anxiété et la colère dans la ville épicentre de la plus forte poussée épidémique en Chine depuis deux ans.

Ces scènes mises en ligne sur les réseaux sociaux ont déclenché l’indignation de nombreux habitants de la plus grande métropole du pays, confinés jusqu’à nouvel ordre. «C’est inhumain! Cela défie le sens commun de séparer des…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 87% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Plus d'articles comme celui-ci