Quand les complémentations en antioxydants sont-elles utiles?

A lire absolument

DÉCRYPTAGE – Plusieurs études ont «réhabilité» les antioxydants pour lutter contre trois sortes d’affections: le diabète, les maladies cardiovasculaires et les désordres neurologiques.

Les antioxydants sont réputés depuis les années 1990 pour lutter contre le «stress oxydant» lié aux déséquilibres de la vie moderne, de la pollution au tabagisme en passant par une alimentation pauvre en fibres et en vitamines, et souvent chargée en pesticides et en conservateurs. Ils permettraient de lutter contre le vieillissement cellulaire, les maladies dégénératives et l’inflammation en neutralisant les fameux radicaux libres, ces dérivés de l’oxygène qui, en excès, s’attaquent à nos cellules et accélèrent le déclin de l’organisme. Toutefois, hormis certains contextes pathologiques particuliers et sous contrôle médical, il est inutile de prendre des antioxydants si l’on mange équilibré ; une complémentation peut même avoir des effets néfastes.

Mieux vaut trouver les vitamines, par exemple, dans une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes. En effet, en surdose, les vitamines sont toutes à risques plus ou moins graves: la vitamine A est notamment mauvaise pour les os ; chez…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Nestlé et Ferrero face au tsunami médiatique

DÉCRYPTAGE - Nestlé, la maison mère de Buitoni, et Ferrero, avec sa marque Kinder, font face à une gestion...

Plus d'articles comme celui-ci