Des antivomitifs augmentent le risque d’AVC

A lire absolument

DÉCRYPTAGE – Un risque cardiaque avait déjà été identifié pour ces médicaments très prescrits en cas de gastro-entérite.

C’est un nouvel effet indésirable grave associé à des médicaments très prescrits contre les nausées et les vomissements, tels que le Motilium, le Primperan, le Vogalène ou le Vogalib (vendu sans ordonnance). Identifiés de longue date comme responsables d’arythmies cardiaques et de morts subites, ces antiémétiques antidopaminergiques (contenant dompéridone, métopimazine ou métoclopramide) sont désormais associés à une hausse du risque d’accident vasculaire cérébral ischémique, le plus fréquent des AVC, lié à un vaisseau sanguin bouché.

Or ces produits sont très utilisés en population générale. On compte «au moins une délivrance chez 4 millions de personnes en France durant l’année 2017 pour la métopimazine», relève par exemple Anne Bénard-Laribière, pharmacologue et épidémiologiste à l’Inserm-Université de Bordeaux. Qui plus est, ils sont prescrits «dans la majorité des cas par confort pour des nausées et vomissement sans gravité causés par une gastro-entérite ou autre affection virale bénigne»…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Les troubles dissociatifs de l’identité, une pathologie grave malmenée par la fiction

DÉCRYPTAGE - Sous-estimés en France, les TDI sont officiellement reconnus dans les pays anglo-saxons ou en Suisse. ...

Plus d'articles comme celui-ci