En France, la réutilisation des eaux usées est encore balbutiante

A lire absolument

Depuis les Assises de l’eau de 2020, l’objectif est de tripler, d’ici à 2025, les volumes d’eaux non conventionnelles réutilisées.

L’Europe doit s’attendre à une multiplication des pénuries d’eau dans les décennies à venir, insiste le dernier rapport du Giec sur les impacts du réchauffement climatique. La réutilisation des eaux usées devient donc un enjeu majeur dans la gestion de cette ressource: c’est dans ce contexte que le gouvernement a publié le 11 mars dernier un décret permettant d’étendre leur usage à de nouveaux domaines auparavant interdits.

Depuis les Assises de l’eau de 2020, l’objectif est de tripler, d’ici à 2025, les volumes d’eaux non conventionnelles réutilisées, à savoir les eaux pluviales urbaines, les eaux usées issues de l’industrie ou celles provenant de nos habitats (lavabos, toilettes, lave-linge), qui sont ensuite dépolluées dans l’une des plus de 20.000 stations d’épuration, avant d’être rejetées dans la nature. La réutilisation de ces eaux usées consiste à leur administrer un traitement complémentaire afin de réduire au maximum tout risque sanitaire, avant de s’en resservir directement pour…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Environnement – Donner une valeur économique à la nature pour mieux la protéger?

Publié31 août 2021, 10:01Et si les bienfaits de la nature avaient une valeur marchande? C’est ce que proposent des...

Plus d'articles comme celui-ci