Disney+ pourrait devenir moins cher… mais avec de la publicité

A lire absolument

Selon The Information, Disney serait en train de réfléchir à offrir une nouvelle option d’abonnement à son service de SVoD. Cette offre se distinguerait par un prix bien plus faible, et aussi par la présence de publicités dans l’interface. Dans un premier temps, cette expérimentation pourrait n’avoir lieu qu’aux Etats-Unis.
Mais nul doute que si elle est concluante, elle sera déclinée partout dans le monde… et pourrait surtout entraîner une bascule chez ceux des concurrents de Disney+, qui ont jusque-là résisté à la tentation de ce modèle.
On pense surtout à Netflix qui a toujours balayé cette possibilité d’un revers de la main jusqu’à présent, tandis que des services de SVoD qui rencontrent moins de succès pour l’heure ont déjà fait le choix d’offrir ce genre d’accès à leur offre. C’est ainsi le cas, notamment, de NBCUniversal, WarnerMedia et Paramount.

A découvrir aussi en vidéo :

Avec plus de 130 millions d’abonnés à l’heure actuelle, pour 118 millions en novembre dernier, et un objectif estimé de 230 à 260 millions d’abonnés payants en 2024, Disney+ a de fortes ambitions.
Avec cette nouvelle offre à tarif réduit mais cofinancée par la publicité, le géant du divertissement souhaiterait évidemment maintenir ou doper ses courbes de croissance de recrutement, sans ralentir sa course à la rentabilité.

Si on se fie aux tarifs pratiqués par les quelques acteurs qui proposent déjà des accès avec publicité, l’abonnement pourrait baisser de trois dollars au moins, à 4,99 dollars par mois, contre 7,99 dollars actuellement.

Reste à savoir si Netflix cédera à cette tentation pour maintenir lui aussi sa croissance et sa domination, il compte jusqu’à présent 222 millions d’abonnés payants dans le monde.
Apple+, qui n’offre pas d’option sponsorisé par la publicité, est un cas à part. Son prix de base est à 4,99 euros par mois, soit l’équivalent de ce que demande les services avec publicité. Mais cette relative modestie dans l’exigence tarifaire s’explique notamment par un catalogue encore restreint.

Source : The Information

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

«Dr Quinn, femme médecin»: les retrouvailles du casting en photo

Publié8 décembre 2021, 06:36Jane Seymour, William Shockley et Jason Leland Adams ont célébré les 60 ans de Joe Landau,...

Plus d'articles comme celui-ci