Etats-Unis – Trois policiers déclarés coupables de ne pas avoir aidé George Floyd

A lire absolument

Publié24 février 2022, 23:42

Les trois policiers restés passifs lors de la mort de George Floyd en mai 2020 ont été reconnus coupables de ne pas avoir porté assistance à l’Afro-Américain.

La mort de George Floyd, filmée et mise en ligne, avait déclenché d’immenses manifestations contre le racisme et les violences policières en 2020.

AFP

Trois policiers présents lors de l’interpellation fatale de George Floyd en 2020 ont été reconnus coupables jeudi par un tribunal fédéral de ne pas être intervenus pour porter assistance à l’Afro-Américain, en train d’agoniser sous leurs yeux.

La mort de George Floyd, filmée et mise en ligne, avait déclenché d’immenses manifestations contre le racisme et les violences policières dans tous les États-Unis et au-delà, à l’été 2020. Le procès de Tou Thao, 36 ans, Alexander Kueng 28 ans, et Thomas Lane, 38 ans, jugés à Saint Paul dans le nord des États-Unis, a duré environ un mois. Le jury a rendu son verdict après deux jours de délibérations.

Un quatrième policier, Derek Chauvin, a déjà été reconnu coupable en juin de meurtre et condamné à 22 ans et demi de prison. C’est lui qui avait maintenu durant de longues minutes, le 25 mai 2020, son genou sur le cou de George Floyd, provoquant son asphyxie. Alexander Kueng était sur le dos de George Floyd, et Thomas Lane lui tenait les jambes. Tou Thao gardait de son côté les passants, choqués, à distance.

Un autre procès à venir

Jeudi, les trois agents ont été reconnus coupables de ne pas avoir apporté les secours nécessaires à l’Afro-Américain, qui montrait pourtant clairement des signes de détresse vitale. Les agents Thao et Kueng ont également été reconnus coupables de ne pas être intervenus pour dissuader Derek Chauvin d’«exercer une force déraisonnable».

Thomas Lane, qui avait suggéré à deux reprises de mettre l’Afro-Américain sur son flanc, en position latérale de sécurité, n’était pas visé par ce chef d’inculpation. Les trois policiers seront par ailleurs jugés par la justice de l’État du Minnesota, pour «complicité de meurtre», à partir de début juin.

Les moyens d’intervenir

«Ils avaient la possibilité, l’autorité, l’occasion et les moyens» d’intervenir, avait martelé mardi durant son réquisitoire final la procureure Manda Sertich. Ils «savaient qu’ils faisaient quelque chose de mal, mais l’ont fait quand même.» «Les passants ont en réalité davantage agi que les agents», avait-elle ajouté, en référence aux témoins de la scène ayant tenté, en vain, d’intervenir.

Alexander Kueng et Thomas Lane, deux nouvelles recrues de la police de Minneapolis, avaient été appelés par un commerçant qui soupçonnait George Floyd d’avoir utilisé un faux billet de 20 dollars pour payer un paquet de cigarettes. Alors qu’ils peinaient à faire entrer dans leur véhicule cet homme à la stature imposante, ils avaient été rejoints par deux agents expérimentés, Tou Thao et Derek Chauvin.

Durant le procès, la défense avait insisté sur le manque d’expérience des agents Kueng et Lang, déployés sur le terrain depuis quelques jours seulement, et sur l’ascendant pris par Derek Chauvin face à la situation. Ce dernier a plaidé coupable en décembre dans ce volet fédéral, admettant alors pour la première fois une part de responsabilité dans le drame.

(AFP)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Le siège de la Fédération turque visé par les tirs

À Istanbul, quelques coups de feu ont interrompu une séance du conseil d’administration de l’instance nationale de football. Toutefois, il n’y aurait aucun blessé conformément les médias locaux.

Plus d'articles comme celui-ci