Les vaccins à ARN n’affectent pas la qualité du sperme

A lire absolument

Des chercheurs ont analysé le sperme d’hommes avant et après leurs deux doses de vaccin à ARN messager contre le Covid.

C’est une petite étude, mais peut-être permettra-t-elle de dissiper certaines craintes. Des médecins du département d’urologie de la faculté de médecine de Miami (États-Unis) ont cherché à savoir si les vaccins à ARN messager (Pfizer/BioNTech et Moderna) avaient un impact sur le sperme, et donc sur la fertilité. Leurs travaux viennent d’être publiés dans la revue médicale internationale JAMA.

D’après les médecins, «l’une des causes de l’hésitation vaccinale est l’effet négatif potentiel sur la fertilité. Étant donné que la toxicité reproductive n’a pas été évaluée lors des essais cliniques et que le Sars-CoV-2 a été associé à une diminution des paramètres spermatiques, nous avons évalué les paramètres du sperme avant et après l’administration de vaccins à ARNm», expliquent-ils.

Les médecins de Miami ont fait appel à 45 volontaires âgés de 28 ans en moyenne, sans antécédent de Covid-19, dont 21 ont reçu le vaccin de Pfizer et 24 celui de Moderna. Les participants ont d’abord été présélectionnés

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 76% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Santé mentale des enfants : la pédopsychiatrie en souffrance

DÉCRYPTAGE - Pénurie de pédopsychiatres, manque de lits et de structures d'accueil... La Défenseure des droits sonne l'alarme sur...

Plus d'articles comme celui-ci