Contre l’actuelle «épidémie» de myopie, des solutions existent

A lire absolument

DÉCRYPTAGE – Des traitements existent, à condition d’identifier le trouble assez tôt.

Les ophtalmologues n’hésitent plus à parler d’«épidémie non contagieuse» pour décrire la recrudescence de la myopie dans le monde. Si l’alerte a été lancée il y a une dizaine d’années en Asie, où plus de 80% des adolescents sont touchés, le phénomène concerne aussi l’Europe . Selon l’Organisation mondiale de la santé, le pourcentage de population souffrant de ce trouble visuel y est passé de 22% à 33% entre 2000 et 2020, et pourrait dépasser les 50% dans trente ans.

Due à un allongement excessif de l’œil, la myopie se traduit par une vision floue de loin. «Elle a certes une composante génétique (avec deux parents touchés, le risque pour la descendance est multiplié par 6), mais elle est très influencée par des facteurs environnementaux, indique le Dr Gilles Martin, ophtalmologue à la Fondation Rothschild. La pratique quotidienne de deux heures d’activités à l’extérieur pour solliciter la vision de loin et s’exposer à la lumière naturelle permet de réduire le risque, et même de le ramener…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

Malo-les-Bains : au rendez-vous des finales

Malo-les-Bains : au rendez-vous des finales ...

Plus d'articles comme celui-ci