Football – Hakimi qualifie le Maroc pour les quarts de finale

A lire absolument

Publié25 janvier 2022, 22:57

Les Marocains poursuivent donc leur route dans cette CAN 2022, puisqu’ils ont battu – difficilement 2-1 – le Malawi. Le défenseur du PSG a délivré les siens à la 70e minute.

Le défenseur marocain Achraf Hakimi célèbre son but victorieux face au Malawi.

AFP

Le Maroc a fini par éliminer l’épatant Malawi (2-1) et son buteur Mhango dans un 8e de finale de Coupe d’Afrique emballant, éclairé par un nouveau coup franc direct somptueux d’Achraf Hakimi, mardi à Yaoundé.

L’équipe de Vahid Halilhodzic a fait le plein de confiance avant son prometteur quart de finale contre la Côte d’Ivoire ou l’Égypte, qui s’affrontent mercredi (17 h).

Les «Flames» du Malawi ont rêvé d’y être, après le but fantastique de Gabadinho Mhango (7e) et les arrêts incroyables de Charles Thom, mais Youssef En-Nesyri, après avoir beaucoup vendangé, a égalisé juste avant la mi-temps (45e+2).

Puis, comme contre le Gabon (2-2), Hakimi a claqué un nouveau coup franc en lucarne (70e), dans le même but du stade Ahidjo et presque du même endroit.

Ces frayeurs peuvent servir de crash-test à «Coach Vahid». Ses «Lions de l’Atlas» ont toujours joué, cherché les combinaisons, et se sont créé énormément d’occasions (14 en première période) pour revenir.

Sortir de ce piège en jouant au foot va renforcer la confiance, avant un quart de finale contre un autre géant d’Afrique.

En-Nesyri a enfin marqué

Autre bonne nouvelle, En-Nesyri a enfin marqué, récompensant la gestion progressive d’Halilhodzic. Convalescent, le Sévillan a joué 20 minutes au deuxième match, ratant un penalty, puis une partie entière contre le Gabon.

Il a beaucoup raté avant de marquer enfin d’une tête sous la barre (45e+2).

Les Marocains ont mis du temps à se remettre de la frappe de 30 mètres en pleine lucarne de Gabadinho Mhango, qui mérite bien son surnom brésilien sur cette savoureuse trajectoire.

Cet éclair a emballé le public, qui a pris parti pour les «petits» malawites, et vrombi de plaisir à chaque ballon touché par Mhango.

Une accélération de l’ailier des Orlando Pirates de Soweto, conclue par une frappe un peu trop croisée, a ravi son nouveau public (23e).

Une atmosphère joyeuse bienvenue après le drame d’Olembe la veille, où huit personnes sont mortes dans une bousculade.

Sur son banc, Vahid Halilhodzic n’était pas très content, lui, dans son superbe pull fushia, qu’il a tombé à la pause.

Le Malawi a trop reculé

Mais le Malawi a reculé, reculé, et s’en est remis aux gants de Thom, royal sur un premier coup franc d’Hakimi qu’il va chercher dans sa lucarne (28e), ou sur un nouveau tir du latéral du Paris SG qu’il détourne sur son poteau, suivi d’une parade face à Sofiane Boufal dans la même minute (41e)!

Dommage, pour le courage des Malawites et la beauté du jeu, que le petit pays d’Afrique australe ait évolué à dix au moment de l’égalisation. Micium Mhone, blessé, se faisait soigner sur la touche. Il a été remplacé juste avant la mi-temps.

Le spectacle a un tout petit peu baissé d’intensité en seconde période, mais le Malawi sort grandi et le Maroc réconforté.

(AFP)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

gare à l’arnaque au phishing !

Vous avez reçu un mail vous informant...

Plus d'articles comme celui-ci