Suisse – «Les hôpitaux doivent se préparer à davantage de cas graves», dit Berset

A lire absolument

Publié5 janvier 2022, 18:30

Le ministre de la Santé a réagi sur Twitter devant le nombre des contaminations qui explose. Il a indiqué que des mesures plus strictes étaient prêtes et que le Conseil fédéral pouvait prendre une décision rapide.

Alaib Berset s’est exprimé sur Twitter.

© TAMEDIA AG | Franziska Rothenbuehler

Le variant Omicron touche de plein fouet la Suisse et le nombre de nouvelles infections s’envole. Ainsi, l’OFSP a annoncé mercredi plus de 31’000 nouveaux cas en 24 heures, du jamais vu depuis le début de la pandémie. En outre, plus de 118’000 personnes sont soit en isolement soit en quarantaine. Une situation qui a fait réagir le conseiller fédéral Alain Berset mercredi sur Twitter.

Le ministre de la Santé a ainsi indiqué avoir eu un nouvel entretien téléphonique avec le président de la Conférence des directrices et directeurs cantonaux de la santé Lukas Engelberger et d’autres responsables de la Santé. «La situation est très tendue en raison d’Omicron. Les hôpitaux ont encore des capacités, mais doivent se préparer à davantage de cas graves», a-t-il prévenu. Mais il renonce pour l’instant à de nouvelles mesures.

Selon le Fribourgeois, Berne observe toutefois très attentivement la fin des vacances et la reprise des écoles, et comment la pression sur les hôpitaux évolue. «Le nombre de personnes infectées avec Omicron finissant aux soins intensifs est déterminant», a-t-il souligné.

«L’économie doit se préparer à davantage d’absences»

Il a aussi prévenu que l’économie devait «se préparer à davantage d’absences et tout faire pour éviter les contaminations. Des mesures plus strictes sont prêtes», a-t-il indiqué en évoquant de nouvelles fermetures. «Si elles sont nécessaires, le Conseil fédéral peut prendre une décision rapide», a-t-il affirmé.

Alain Berset a encore appelé la population à se vacciner. «La vaccination et le rappel protègent bien contre une forme grave de la maladie et une hospitalisation», a-t-il insisté en recommandant aux Suisses de ne pas oublier de réduire les contacts, de porter un masque, d’aérer régulièrement et se faire tester immédiatement en cas de symptôme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

la France est-elle l’un des derniers pays en Europe pour «la vaccination des plus fragiles» ?

LA QUESTION. C'est ce qu'a affirmé le député européen LR François-Xavier Bellamy, citant notamment le cas des personnes âgées....

Plus d'articles comme celui-ci