Riner, Agbégnénou et le judo français au soutien de Margaux Pinot

A lire absolument

Teddy Riner, Amandine Buchard, Axel Clerget ou encore Clarisse Agbégnénou ont apporté ce mercredi leur soutien à leur camarade d’équipe de France de judo Margaux Pinot, après que cette dernière, victime présumée de violences conjugales, a posté sur les réseaux sociaux une photo de son visage tuméfié.

L’affaire Margaux Pinot-Alain Schmitt fait réagir le judo français. Alors que la championne olympique par équipes à Tokyo a publié ce mercredi une photo de son visage tuméfié après l’annonce de la relaxe de son ex-entraîneur et compagnon Alain Schmitt, qu’elle accuse de violences conjugales, de nombreux athlètes de l’équipe de France ont pris la parole pour lui apporter leur soutien.

« Je n’ai pas les mots pour exprimer tout ce qui se passe dans ma tête et mon corps en tant que femme face à ce que ma coéquipière Margaux Pinot a subi, a écrit la double médaillé d’or aux Jeux Clarisse Agbégnénou. D’autant plus choquée de la décision de la justice. Que faut-il pour que les sanctions tombent, la mort? »

« Que faut-il faire pour que les victimes soient entendues? », s’insurge Riner

Sur le même ton, l’ogre des tatamis Teddy Riner a soutenu Pinot, tout en demandant justice. « Nous sommes tous profondément touchés par ce que vient de subir notre coéquipière Margaux Pinot et nous lui apportons tout notre soutien, a-t-il commenté. Que faut-il faire pour que les victimes soient entendues? Que les agresseurs soient reconnus coupables? Chaque jour des femmes, des enfants, ou les plus démunis font face à la violence, qu’elle soit physique ou morale. C’est intolérable, inacceptable. Ce combat doit devenir une priorité, les victimes doivent être mieux accompagnées et protégées, c’est une question de vie ou de mort. »

Sur Instagram, d’autres judokas y sont également allés de leur mot de réconfort en commentant la photo de Margaux Pinot. C’est le cas de Shirine Boukli (« On est avec toi ma Margaux »), de Fanny Estelle Posvite (« Tu es très très forte et courageuse Margaux »), d’Amandine Buchard (« Avec toi »), Alexandre Iddir (« Tout mon soutien Margaux ») ou encore Axel Clerget (« De tout coeur avec toi »).

Si Alain Schmitt, jugé en comparution immédiate mardi soir à Bobigny, a été relaxé faute de preuves, le parquet a d’ores et déjà fait appel de la décision.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

La FFT lance l’initiative « le Tennis Français pour l’Ukraine et la Paix »

Ce programme de solidarité, dont Nicolas Mahut sera l’ambassadeur, mobilisera toute la famille du tennis français, s’inscrira dans la...

Plus d'articles comme celui-ci