Apple France a 40 ans et s’offre son premier studio radio Apple Music

A lire absolument

Si Apple est né le 1er avril 1976, il a fallu attendre la fin de 1981 – il y a tout juste 40 ans – pour voir naître Apple France. Il s’agissait au départ d’une toute petite équipe commerciale, qui s’est peu à peu développée et enrichie d’ingénieurs, notamment, pour compter désormais 2 700 salariés, et 20 Apple Store – souvenez-vous, le premier s’est ouvert en novembre 2009 au Carrousel du Louvre, avant de fermer en 2018.

Une longue histoire…

Le géant américain est désormais omniprésent, mais en Europe, son deuxième plus important marché après les États-Unis, la France occupe toujours une place à part. Une part historique. La France a été ainsi le cœur européen d’Apple avant de traverser la Manche. Pendant longtemps, les Apple Expo à Paris ont également été un point d’orgue du calendrier de la société américaine.

Mais l’Hexagone possède aussi une tradition faite du mélange des arts créatifs et des sciences et de la technologie. Ainsi, Jean-Louis Gassée a tenu un rôle important dans l’entreprise américaine, en France, puis en Californie, avant de s’en éloigner. Mais il avait réussi à donner à la France un point important, où certaines fonctions des OS ont été développées.

Comme pour signifier le caractère exceptionnel de la France, et pour fêter les quarante ans de sa présence dans notre pays, Apple a décidé d’ouvrir son premier studio radio Apple Music en Europe continentale à Paris. L’objectif est évidemment d’offrir un cadre formel aux enregistrements des différents formats musicaux proposés par Apple Music en français. Ce sera notamment le cas pour les programmes LE CODE et Hits français, animés par Mehdi Maïzi et T-Miss, et pour des émissions animées par des artistes.

Situé sur les Champs-Élysées, le studio comprendra un studio de radio à proprement parler avec un DJ booth, ainsi qu’une cabine d’écoute Audio spatial pour les artistes. Il rejoint les autres studios de pointe déjà créés par Apple à Londres, Los Angeles, New York ou Nashville.

A découvrir aussi en vidéo :

Un renouveau permanent

Au fil du temps, la patte française s’est également retrouvée dans l’incubateur d’Apple à station F. Un accompagnement de jeunes pousses, qui s’attelle aussi bien à la technique qu’à des conseils commerciaux, voire culturels. Ainsi, certaines applications ont pu préparer leur arrivée sur le marché chinois grâce au savoir-faire et au retour des équipes françaises d’Apple.

Des géants de l’App Store, comme Yuka, ont bénéficié de cette expérience pour s’y améliorer et partir à l’assaut de l’Hexagone et du monde. En tout, plus de deux cents start-up françaises sont passés par cette accélérateur. Cette idée a d’ailleurs depuis essaimé à travers l’Europe. La French touch existe… même au sein d’Apple.

D’ailleurs, en Europe, Paris est la deuxième ville comptant le plus de développeurs iOS après Londres, ce qui prouve bien la puissance de l’écosystème français dans l’univers d’Apple.

Pour nourrir cet écosystème, Apple a initié l’Apple Foundation Program, en association avec Simplon, pour offrir des cursus de quatre semaines, au cours desquelles des « apprenants » découvrent comme construire une application. Chaque année, ce sont 900 personnes qui sont ainsi formées.
Le programme, initialement lancé en banlieue de Paris, à Montreuil, est désormais présent à Lille, Lyon et Marseille. Il a été renouvelé et court désormais jusqu’en 2023. Un site a été ouvert à Toulouse au printemps dernier.

Apple France a quarante ans, encore plein d’idées, et pas une ride.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernières nouvelles

MacBook Air, MacBook Pro : quel Mac portable choisir ?

Apple avait prévenu l'été dernier, lors de la WWDC, sa conférence dédiée aux développeurs : les processeurs Intel ne...

Plus d'articles comme celui-ci